Des aides financières existent (Crédit d’impôt, écoPTZ, TVA à taux réduite, etc.), les conseillers écoTravo vous aident à construire votre plan de financement.

Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

habiter-mieux-

Le programme Habiter Mieux

Lancé par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), il permet aux personnes ayant des ressources limitées de bénéficier d’aides pour réaliser des travaux de rénovation thermique dans leur logement. Sous certaines conditions, une aide représentant 25 à 50% du montant des travaux, avec une aide forfaitaire de 1600€, majorée de 3000€ si le projet est performant, peut vous être versée.

Pour tout savoir sur les aides « Habiter Mieux », consultez le guide national de l’ANAH

Habiter Mieux Sérénité

habiter-mieux-sereniteCette aide comprend une subvention pour travaux couvrant entre 35 % et 50 % du montant des travaux dans la limite de 20 000 € HT et la prime Habiter Mieux de 10 % du montant des travaux subventionnables. Cette prime est distribuée dans la limite de :

- 2 000 € pour les ménages aux ressources très modestes,
- 1 600 € pour les ménages aux ressources modestes.

Cette aide permet également de bénéficier d’un accompagnement dans les démarches préalables au projet de rénovation et dans son suivi : diagnostic thermique, demande des devis, de subvention, …

Voir le guide "Habiter Mieux Sérénité"

Habiter Mieux Agilité

habiter-mieux-agiliteLes propriétaires occupants qui réalisent dans leur maison individuelle une seule action de travaux d’économies d’énergie en urgence, comme le remplacement de leur chaudière, l’isolation des murs ou des combles, peuvent bénéficier de l’aide "Habiter Mieux agilité". Cette aide financière est au maximum de 7 000 à 10 000 €, selon les ressources du ménage qui peut choisir d’être accompagné ou non dans son projet.

Les travaux doivent être faits obligatoirement par une entreprise ou un artisan qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement). L’accompagnement par un opérateur-conseil n’est pas obligatoire*.

Vous êtes libre de revendre les certificats d’économie d’énergie (CEE) obtenus grâce à ces travaux.

Voir le guide "Habiter Mieux Agilité"

Les conditions de ressources

Vous pouvez bénéficier des aides de l’Anah si vos ressources sont inférieures à un plafond fixé nationalement.

Le taux d’aide de l’Anah peut varier selon que vous disposez de ressources "modestes" ou "très modestes".

À partir de ce barème national, le contact local de l'Anah peut faire le choix des ménages prioritaires.

 

aides-anah

 

En savoir +, consultez le site de l'ANAH

NOUVEAU : Réaliser votre dossier en ligne

anah-projet-ligneLe nouveau service en ligne monprojet.anah.gouv.fr vous permet de faire vous-même la demande d’aide qui correspond à votre projet de travaux.

Avec monprojet.anah.gouv.fr, c’est vous qui vérifiez quand vous le voulez votre pré-éligibilité. Ce service, réservé aux propriétaires occupants, est disponible 7 jours sur 7, 24h sur 24.

Habiter Mieux Copropriétés

logo-habiterDans le cadre du programme Habiter Mieux, l’Anah propose, sur le territoire métropolitain, une aide financière collective pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés fragiles.

L’aide Habiter Mieux copropriété finance un projet de travaux permettant un gain énergétique de 35 % minimum dans une copropriété présentant des premiers signes de fragilité. Cette aide est attribuée au syndicat de copropriétaires. Tous les copropriétaires occupants ou bailleurs en bénéficient, pour leur quote-part, sans conditions de ressources des occupants du logement.
Consultez le guide "Habiter Mieux Copropriétés"

Les aides nationales

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

C'est quoi ?
Ce dispositif fiscal permet aux ménages de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées lors de travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur habitation principale. Les contribuables, qu’ils soient imposables ou pas, peuvent en bénéficier. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage.

En 2019, le CITE est prorogé d'un an tout en étant étendu à de nouvelles catégories de dépenses. Le taux du crédit d’impôt varie de 15% à 50% du montant des dépenses engagées en fonction de la nature de celles-ci. Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune.

Pour qui ?
Cette aide peut être demandée par les locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale.

Pour quel logement ?
Le logement, maison individuelle ou appartement, doit être votre résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans.

TVA à 5,5 % pour les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

C'est quoi ?
Si vous rénovez votre logement, certains travaux peuvent bénéficier d'une TVA à taux réduit à 5,5 %. Les travaux d'amélioration de la qualité énergétique (pose, installation et entretien des matériaux et équipements éligibles au crédit d'impôt transition énergétique) des logements de plus de deux ans bénéficient du taux de TVA de 5,5 %.

Pour qui ?

  • les propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires ;
  • les locataires et occupants à titre gratuit ;
  • les sociétés civiles immobilières.

Pour quel logement ?
Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Maison ou appartement, il peut être occupé à titre de résidence principale ou secondaire.

L'éco-prêt à taux zéro

C'est quoi ?

L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d'avance de trésorerie et sans payer d'intérêts. La loi de finances pour 2019 proroge l'éco-PTZ jusqu'en 2021.

Pour qui ?

  • les personnes physiques (propriétaire occupant ou bailleur) y compris en copropriété ;
  • les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés, dont au moins un des associés est une personne physique.

Pour quel logement ?
Le logement doit être :

  • déclaré comme résidence principale ;
  • une maison ou un appartement ;
  • achevé avant le 1er janvier 1990.

Un seul éco-prêt à taux zéro peut être accordé par logement (sauf recours à un éco-prêt à taux zéro complémentaire, sans que le montant global des deux emprunts n'excède 30 000 €).

Les aides pour les propriétaires et locataires

Pour qui ?

Tous propriétaires ou locataires.

Pour quel logement ?
Le logement peut être une habitation principale ou secondaire.

De quel type d’aides s’agit-il ?
Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE) peuvent prendre plusieurs formes :

  • diagnostics – conseils ;
  • mise en relation avec un réseau qualifié d’artisans ;
  • prêt à taux bonifié ;
  • prime (par exemple remise sur votre facture d’énergie, bons d’achat dans votre magasin…).

Ce sont les fournisseurs qui choisissent, parmi les travaux et équipements éligibles, ceux qu’ils soutiennent et la nature des aides susceptibles d’être débloquées.

Les aides pour les ménages modestes

Le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » est ouvert jusqu’au 31 décembre 2020. L’objectif de ce dispositif est permettre aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides plus importantes.

Pour qui ?
Pour les ménages modestes et très modestes. L'attribution dépend des ressources du foyer.

Pour quels travaux ?
Depuis le 1er avril 2018, le dispositif est recentré sur deux types de travaux :

  • le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant des énergies renouvelables (chaudière biomasse, pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride, système solaire combiné, raccordement à un réseau de chaleur).
  • l’isolation des combles.

Le montant des primes dépend du niveau de ressources des ménages. Les primes sont versées par les entreprises signataires de la Charte « Coup de pouce économies d’énergie ». Il s’agit principalement des vendeurs d’énergie.

La prime coup de pouce économies d’énergie est cumulable avec le CITE et l’ éco-PTZ. En revanche elle n’est pas cumulable avec les offres des acteurs éligibles au dispositif CEE, notamment les offres « Habiter mieux de l’Anah ».

Le chèque énergie

C'est quoi?
Le chèque énergie est une aide nominative pour le paiement des factures d’énergie du logement . Il a été généralisé en 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l'énergie. Son montant peut varier entre 48 € et 277 €.

Pour qui ?

Le chèque énergie est destiné aux personnes ayant des ressources modestes. C’est l’administration fiscale qui établit chaque année la liste des bénéficiaires en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du ménage et de la composition du foyer déterminé en unité de consommation (UC).

La valeur des unités de consommation composant le ménage est calculée ainsi : la 1ère personne du ménage compte pour 1 UC, la 2ème pour 0,5 UC, et les suivantes pour 0,3 pour UC.

Depuis le 1er janvier 2019, les ménages, dont le revenu fiscal de référence annuel par unité de consommation est inférieur à 10 700 €, sont éligibles au dispositif chèque énergie.

L'éxonération de la taxe foncière pour les travaux d'économies d'énergie

C'est quoi ?
Certaines collectivités (communes, départements…) exonèrent temporairement de taxe foncière les foyers qui réalisent des travaux d'économie d'énergie. L'exonération peut être totale ou partielle.

Pour qui?
Cette exonération peut être demandée par les propriétaires de logements, occupants ou bailleurs, réalisant des travaux d’économie d’énergie. 

Pour quel logement?
Les logements éligibles sont ceux achevés avant le 1er janvier 1989, situés dans des communes où une exonération a été votée par la commune.